Les Creux-de-maisons.

Ernest Perochon

Les Creux-de-maisons.
Editions du Rocher 2004.

 

ernest perrochon les creux de maison Arnaud Pattin
Les Creux-de-Maisons, roman que l’on peut qualifier de rural, si ce n’est de ruraliste, constitue l’un des ouvrages les plus représentatifs des centres d’intérêt et du style de son auteur, Ernest Pérochon (1885-1942). Auteur quelque peu négligé, mais non pas oublié, et dont le temps fort de la production littéraire se situe dans les premières décennies du XXe siècle. Prix Goncourt en 1920 pour Nêne, son roman le plus célèbre, Ernest Pérochon est également l’auteur de recueils de poésies, ainsi Chansons alternées, ou encore Flûtes et Bourdons. Ecrivain de la ruralité, l’auteur dépeint un monde qui n’existe plus, un monde dont les derniers vestiges ont disparu dans les années 1950 et 1960, le monde paysan français d’antan, dont l’apogée se situe entre les années 1820 et la Première Guerre mondiale. Ainsi, dans Les Creux-de-Maisons, l’auteur s’attache-t-il à relater, à conter plutôt, la vie d’un journalier et de sa famille dans une campagne de l’Ouest. Vie d’une dureté que l’on ne s’imagine plus, régie par une économie des plus strictes, l’autarcie étant la règle pour la plupart des produits de consommation courante. Et, à travers le personnage principal du roman, Séverin Pâtureau, c’est tout le petit monde d’une campagne française, avec son bourg et ses villages, que l’on découvre : les tenaces jalousies paysannes, la langue savoureuse où français et patois se mêlent insensiblement, les drames de la pauvreté avec son cortège de malheurs familiaux. Très grand roman paysan, Les Creux-de-Maisons offre au lecteur une immersion totale dans un univers historiquement encore proche, mais ô combien éloigné du nôtre par ses conditions de vie.

un roman qui m’a déchiré l’âme…

 

0 commentaires à “Les Creux-de-maisons.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus