Armorial de Bellenville.

Armorial de Bellenville

Edition du gui 2004.

Préface de Michel Pastoureau et Michel Popoff.

armorial de bellenville arnaud pattin

Parmi les quelques 350 armoriaux que le Moyen Age nous a laissés, l’armorial de Bellenville occupe une place exceptionnelle. Non seulement il s’agit du plus ancien recueil d’armoiries peintes sur le parchemin conservé dans une bibliothèque publique française, non seulement il concerne l’Europe dans son ensemble, recensant 1740 armoiries provenant de vingt et un pays européens actuels, mais il compte aussi et surtout au nombre des plus beaux manuscrits enluminés produits par l’héraldique médiévale. A ces différents titres, il constitue un véritable trésor patrimonial européen et mérite d’être étudié et admiré comme tel. Or, contrairement à l’armorial de Gelre presque contemporain, son n’existence n’était jusqu’à présent connue que des seuls spécialistes d’héraldique médiévale. Et encore ceux-ci n’en avaient-ils fait la découverte, ou plutôt la redécouverte, qu’il y a une soixantaine d’années, les érudits ayant travaillé avant la seconde guerre mondiale ignorant tout de ce précieux recueil. Il fallut même attendre les années 1980 pour que ce document incomparable fasse l’objet d’une première édition. Toutes ces raisons invitaient à en publier un fac-similé accompagné d’une nouvelle édition scientifique établie selon les normes actualisées et tenant compte des derniers progrès de la recherche.

 

Cet armorial compilé vers 1364-1386 est vraisemblablement d’origine flamande et d’aucuns doutent que l’auteur soit Claes Heinen, auteur du célèbre armorial dit de Gelre qui aurait paru après l’armorial dit Bellenville.

Cet armorial appartenait au XVIe siècle à Antoine de Beaulaincourt, seigneur de Bellenville, roi d’armes de la Toison d’or. Il passa ensuite dans les mains d’Alexandre Pétaud en 1650.

 

Le manuscrit est conservé à la Bibliothèque nationale de France, à Paris, sous la cote ms français 5230. Il présente toutes caractéristiques d’un manuscrit de la fin du XIVe siècle. Il se compose de 75 feuillets de parchemin de bonne qualité, copiés et peints au recto et au verso.

armorial de bellenville  pattin arnaud arnaud pattin ®

 

0 commentaires à “Armorial de Bellenville.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus